Cendre

Polyamoureuse, définitivement.

Il m'est revenu !

mardi 10 avril 2018 à 10h24
Constatation ce matin, après 5 jours et demi de carence de caresses. Je vais très bien sans lui, aucun doute, tant pour être seule (rempoter mon érable) que pour voir du monde. Mais sa présence illumine mon univers, lui donne une consistance, douce et confortable, dynamique et joyeuse. . Raide . Dingue . Amoureuse .

Réseau social

mardi 27 mars 2018 à 11h27
Je retourne en café poly. A peine ai-je modifié ma participation sur facedebouque que deux personnes le soulignent depuis leur notification. ... Café Kinbaku. Une fois de plus, je me lève pour saluer quelqu'un que je connais. J'entends une remarque dans mon dos "oui, elle connait beaucoup de monde". ... Et pareil à la PdC, bien sûr, où j'organise, tiens le comptoir, m'excuse ingénument de pas avoir reconnu unetelle, mais distribue câlins et larges sourires à une population qui m'apprécie, comme Rousette qui me saute dans les bras alors qu'on s'est pas vu depuis une éternité.

Je veux mon billet moi aussi :)

lundi 19 février 2018 à 12h21
C'est décidé, j'y vais. Et de relire ma timeline me le montre, que c'est décidé depuis un bail (septembre). J'y vais pas parce que je suis pistonnée. J'y serais allée de toute façon. J'ai attendu jusque là pour passer les 6 prochains mois à cette organisation. Mon trousseau, la participation à mon barrio, la participation à NoOrg, voilà mes préoccupations, ce qui va peupler mes week end. A commencer par celui qui vient de passer (merci merci à mon parrain ! ), et malheureusement pas au prochain (j'ai pas le don d'ubicuité, mais mon parrain m'assure quasiment ma place).

Dispersion

mardi 13 février 2018 à 17h31
Essayer de finir les choses. Y a-t-il un enjeu ? Où autre chose qui coince ? Où juste une tâche un peu complexe qui a pas fini de compiler en arrière plan. Toujours es-t-il que ça fait deux jours que je suis lente sur ce truc là, et quatre heures que je n'arrive plus à faire quoique ce soit sur le sujet, et où je me fais absorber par n'importe quel autre truc qui passe. Les collègues qui demandent des specs, des conseils, des clarifications, c'est cool : quelque soit mes soucis de procastination, je peux toujours compter sur mes collègues pour que mes journées ne soient pas

Bonne Année !

mardi 9 janvier 2018 à 16h26
Comment décrire ce nouvel an. Ses merveilles. Le lieu, les gens, les interconnexions. Où comment en allant dans une fête où je ne connais que deux personnes, où j'y apporte deux autres personnes supplémentaires, je découvre comment tout le monde connaît tout le monde et fait bon ménage au delà de mes plus folles espérances. j'avais beau me rassurer : présenter un amour nouveau à un amour ancien est toujours sources d'enjeu « Tu es en train de changer ma vie – c'est pas ton regard sur la vie qui a changé ? – si, mais ça, c'est le burn, c'est pas toi. Non, toi, tu

Relecture

lundi 18 décembre 2017 à 14h51
un amour comme je sais les concocter maintenant : intenses, inconditionnels, et pourtant à temps partiel, Laisser la place pour exprimer le désir, et pourtant, conserver chacun nos libertés, nos volontés, nos libres arbitres. La dernière fois que j'avais écrit ça, ça c'était déjà ramassé la gueule. Le principe de réalité dégagé alors m'avais fait entendre que ce rêve était pas vraiment réaliste. J'avais appris à bouffer des merles et faire de la citronnade avec ce que la vie m'envoyait. Une vie qui sait se contenter de peu. C'était avant que sonne la cloche d'Aldur et

Dandy

mercredi 6 décembre 2017 à 15h55
Personnage dont le raffinement témoigne d'un anticonformisme et d'une recherche éthique, fondée sur le mépris des conventions sociales et de la morale bourgeoise. http://www.cnrtl.fr/definition/dandy Un dandy est un homme se voulant élégant et raffiné, se réclamant du dandysme, courant de mode et de société venant de l'Angleterre de la fin du xviiie siècle, mais aussi d'une affectation de l'esprit et de l'impertinence. se distinguant de l'excentricité car il « joue avec la règle » mais la respecte encore Cultivant l'élégance, la finesse et l'originalité, le style «

Evidences

vendredi 24 novembre 2017 à 12h30
D'une phase expectative, en recherche, en attente, en prospection et en vérification, voilà 13 jours que je suis passée à une phase de confiance, d'évidence, d'alignement. C'était trop fantastique pour être réel ? hé ben ça l'est. Comme tel. Dantesque. Luxurience. Je suis amoureuse. Je l'aime. J'assume de devenir collante rose gluante de bonheur rose, et c'est réciproque. De l'amour à en faire baver tous les gens autour de nous (confiance : mon guerrier ne va pas en prendre ombrage ; quand aux autres, ouais, ils risquent de mal le prendre ! tant pis :P ) Amour fusionnel, donc.

Circularité

vendredi 22 septembre 2017 à 15h59
Cet été, au milieu des bois, au milieu des tambours, on m'a fait tirer des cartes. 6 aout Le monde et l'as d'épé. Mon interprétation première a été : tu as déjà tout. « Tout est déjà là [...] et c'est ce rien qui me soutient » Surtout que la lecture de la page sur l'épée parle d'intelect, de réussite, d'une grande force de caractère. En première intention, donc : « arrête de te plaindre du vide qui est en toi alors que tu as tant de choses à portée » Et puis, il y a cet homme, dont j'ai beaucoup aimé la présence, me propose une autre interprétation : un cycle,

Plaisir

mardi 8 août 2017 à 10h17
Engagement ? — conséquences. — Pas forcément beaucoup plus grande que celle de me tenir là dans tes bras. J'ai grandi, en quatre ans. — Je sais. pas de peur, pas de danger. me permet de le faire. J'ai un peu sous-estimé le truc, quand même ! Sous estimé le plaisir mutuel partagé, donné et offert. sourires. Oh oui ! mais est-ce si différent, le sexe avec amour ou ... non, je ne peux pas écrire sans. J'ai de l'amour pour tous mes amants. Sans conteste. Mon polysaturé, mon bulleur, mon mécano comme mon guerrier. (et seul le dernier ne s'affiche pas en one-shot, et affiche à

Echange de crush

mardi 27 juin 2017 à 12h58
Adaptabilité Bonjour ! Ne pas se faire mal, c'est accepter le bonheur d'un échange réciproque de crush, même si dans la même conversation on établit qu'il n'y aura pas de fréquentation (en tout cas rien au regard de la compatibilité des crush) Bonheur en soi. qu'il me trouve sensuelle, belle, intelligente, et qu'il pressent entre nous moult dialogues d'intérêt évident, ainsi que de nombreux atomes crochus nerd ; qu'il souhaiterait me revoir et passer une soirée avec moi même pas forcément pour nous vautrer dans la luxure et le stupre, mais pour échanger sur moult sujets

Se laisser tomber amoureuse

lundi 26 juin 2017 à 15h50
Là. Voilà, c'est ça qui me chatouille. J'ai envie de me laisser retomber amoureuse. Point fait avec Ty, entre 2 et 4h du mat, au retour de Ferrières. Mon mécano sorti de ma vie laisse un grand vide. Pas vraiment le sien, mais celui qu'il comblait, en tout cas. un mois, peut être deux que je suis passée reine dans l'art de passer le temps. En dormant, la plupart de temps. En grignotant devant internet également. Solange « j'ai jamais entendu quelqu'un dire "faudrait que je passe vraiment plus de temps sur internet ! " ! » A quoi ai-je envie de consacrer plus de temps ? Bah voilà.

Colère

vendredi 16 juin 2017 à 11h30
Merde. ça fait un mois et demi que je rogne, que je procrastine. OK. J'suis beaucoup moins engagée, OK. Mais le boulot n'a pas pris. Pas plus que ça. Alors oui, j'ai été beaucoup plus pro-active par le passé, mais je suis pas passée faignante, je le sais. Je le sais tellement bien que nombre de papier que j'aurais pu faire "au boulot", n'ont pas été fait, et que je me suis retrouvée plus d'une fois à bosser plutôt que d'y réfléchir. Donc ça devrait pas me pêter à la figure. J'attendais que ce soit le perso, ou la succession de papa qui m'explose. Pas le boulot. Et là, ce

Amoureuse ?

jeudi 20 avril 2017 à 17h57
On est en fin de 148. ça fait qu'une lune de retard. 135 pour mon guerrier, 141 pour mon anarchiste. 148, buller. Bubulles sous-marines à la funky des Abysses. Probabilité que je tombe sur un non parisien à cette soirée ? 1 pour 200... La soirée a vraiment été très belle, la rencontre aussi, le toroflux que je vais essayer de faire re-fabriquer, la nonchalance de mon guerrier quand je lui demande s'il veut rentrer chez moi tandis que je reste à buller. Bulle magique de trois heures, jusqu'au petit matin. ça aurait pu en rester là, ça aurait déjà été extraordinaire. Mais

Chance, pas de chance ?

lundi 10 avril 2017 à 12h38
Mon guerrier est rentré se mettre au chevet de sa belle. Je songe au fait que Dae ne semble pas une fille très solide. Sur, elle va mieux depuis un an, depuis cette relation qui lui fait découvrir notre monde de liberté responsable. Mais elle reste en limite, en frontière. Et j'ai complètement négligé ce qui c'est passé il y a déjà plus d'un mois, à la dernière soirée. Pourtant, elle me l'a raconté le lendemain. Pas tout à fait un viol, une zone grise. Mais un abus tout de même. Avec des vrai morceaux de trucs moches. Avec le groupe qui soutiens la blague/insulte « elle se

Assignée garçon

mercredi 5 avril 2017 à 15h04
Je m'en doutais depuis longtemps, mais le petit chat qui demande à retourner souvent dans mes cordes a bien été assignée garçon à la naissance. sa recherche de riggers féminins, ses petites robes et petites jupes, sa pudeur, son visage caché derrière des longs cheveux sa poitrine naissante. Je te souhaite une transition la plus douce possible. Et qu'Ä te garde des insultes et des blagues. Edit du 22 septembre 2017 Deux notes sur ce chaton : 1/ J'ai eu la confirmation qu'elle était particulièrement attachée à moi. J'ai pas attaché depuis très longtemps, elle a beau être

Dévergondage

vendredi 24 mars 2017 à 14h26
Retour au sauna après un bon mois d’absence. J'y prends mes aises. Je suis reconnue. On essaye plus de me toucher. On se souvient de moi. Ampoule à la main gauche. Idée de tanner un peu la peau. Où comment je pensais ne pas faire de corde avant de trouver un modèle sur le matelas. Comment je pensais que 4 cordes suffiraient alors que trois tours m'indiquent qu'il est bien réceptif, déjà en train de partir, et qu'il donne envie d'une suspension, semi au moins. J'ai fait un gorgone. Ok, note pour une prochaine fois vu le contexte : moins serrer le premier tour, et faire une

Célibataire en fonction des lieux ?

mardi 21 mars 2017 à 14h02
Blague à mon bureau ce matin. Guyguie nous dit qu'elle est grand mère, depuis février. Elle nous raconte ce petit prématuré qu'elle a pas encore pu toucher, mais qui est sortie d'affaire maintenant. Et elle dit, en rigolant, qu'elle sera grand mère que là-bas, parce qu'ici, elle reste jeune, quoi. Et notre Jojo de répondre « ça marche aussi pour le célibat ? » Gaudriole, ça rigole, les filles dans les ports, pas dans la même ville. Je glisse un « bah faut juste que tout le monde soit au courant » que personne ne reprends. Le rouge me monte aux joues, un peu, pas trop : j'ai

Dissection d'un effondrement.

jeudi 16 mars 2017 à 13h03
Un fêlure, encore. Pourtant, la soirée était comme j'avais voulu. Un verre à la commune. On rentre, câlin, on mange, re-câlin. Lèvres mordues quand j'annonce que c'était ce que je voulais dès le départ. Pourtant, il y a eu plein de trucs en plus, en sus, Y'a la question de l'emploi du temps, de sa gestion. La façon dont il évacue ma peur d'être seconde, sans même que je l'énonce. Il me parle d'elle et ça me fait du bien. Et d'autres bonus, encore : la mise à l'herbe pour le 22 avril, bref échange avec Quartz, et surtout, surtout, son envie d'une rando. Envie qui se pose,

Je suis fâchée

mardi 14 février 2017 à 19h19
Rhaaa. la sale bête. C'est pas teigneux comme ça, d'habitude, les cailles, encore moins de la catégorie phoenix ! Mais bouge toi ! Oui, je sais, la date est dégueu. Ils fêtent leur quatrième anniversaire et ça te fait vomir. Et le cinquième anniversaire de J n'y change pas grand chose. Enfin, jusqu'à hier, t'y pensais pas trop à cette date. Faut dire aussi que le temps que mon mécano a passé avec moi ces 15 derniers jour est peau de chagrin. Y'avait la gale, bien sûr, mais comme un doute, comme une jalousie, l'impression que l'Autre est mieux traitée que moi. Un manque que